Barthélémy Dias : « On cherche à me mettre en mal avec Sonko »

Le maire de Mermoz/Sacré-Cœur sur la défensive. Barthélémy Dias a dû faire une vidéo, postée sur sa page Facebook, pour démentir un enregistrement audio.

Barthélemy Dias: « Pourquoi j’ai été convoqué à la police du Point E… »

Celui-ci a fait le tour de la toile et laisse penser que c’est lui qui parle pour s’en prendre au leader de PASTEF.

Selon Barthélémy Dias, c’est un « fake news ». Plus grave, il soutient qu’il s’agit d’un montage qui a été fait en utilisant sa voix pour le mettre en mal avec Ousmane Sonko. Pourtant, estime-t-il, le procédé n’est pas nouveau. « Le 5 mars 2019, après la présidentielle, on avait fait la même chose. Avec un enregistrement audio monté, on a voulu faire croire que j’appelais les Sénégalais à descendre dans les rues pour contester les résultats du scrutin », explique-t-il. Avant d’ajouter que le 8 octobre 2019, la même chose a été fait et, à chaque fois, il a fait un démenti ».

Poursuivant, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur rappelle que la même chose a été dernièrement fait à Mgr Benjamin Ndiaye. Selon lui, ceux qui sont derrières ces montages ont un objectif très clair : créer la suspicion et ainsi diviser les gens. Une raison qui déclare-t-il, l’incite à ne plus faire de démenti. « C’est la dernière fois que je le fais.Ce que je pense de Ousmane Sonko, je l’ai déjà dit et je ne m’exprime pas encagoulé », explique-t-il.

Pour Barthélémy Dias, l’heure est à la mobilisation en perspectives des prochaines joutes électorales, dont les législatives de 2022 qui pourraient permettre aux opposants d’imposer une cohabitation à Macky Sall . Selon lui, ce dernier n’amnistiera ni Khalifa Sall encore moins Karim Wade. Seule une majorité à l’Assemblée nationale de l’opposition, observe-t-il, pourrait le faire.

Il n’a pas terminé sans décocher des flèches à l’endroit de Macky Sal. « Il n’y a qu’un seul et unique violeur au Sénégal. C’est celui qui viole les lois et règlements de ce pays; c’est celui qui viole nos libertés et droits… », martèle-t-il

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn