Hydrocarbures : Le Syndicat des transporteurs veut négocier

La grève de 72 heures décrétée par le Syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz du Sénégal depuis le mercredi 21 avril, a engendré de nombreuses perturbations dans le secteur de l’hydrocarbure. Car, impactant l’activité économique avec des risques sur la stabilité sociale. Ainsi, le Sntpsgs/Fc suite à l’assurance donnée pour une reprise des négociations, à suspendre son mot d’ordre de grève et à appeler à une finalisation de la convention collective dans le sous-secteur des transports d’hydrocarbure, interpelle le Gouvernement.

Transport hydrocarbures senegal

Dans un document de presse, Cheikh Diop et Cie exigent « la poursuite et la finalisation des négociations dans des conditions de forme respectueuses des pratiques syndicales ; l’arrêt immédiat des tentatives orchestrées par des encagoulés et des revanchards pour capitaliser sur un échec des négociations », lit-on sur la note. Mieux, il appelle à s’élever à la dimension des enjeux et à s’investir dans de brèves échéances à une sortie de crise et de rester dans la limite des dispositions réglementaires et de la recherche d’une application stricte des droits des travailleurs.

A en croire le Sntpsgs/Fc, le transport des hydrocarbures dans la chaîne de distribution nécessite d’être modernisé et rationalisé dans une convention collective entre partenaires sociaux. Par contre, le syndicat estime que « certaines forces occultes travaillent d’arrache-pied à instrumentaliser cette crise et en profitent pour régler d’anciens comptes ». De ce point de vue, les syndicats affiliés à la Cnts/Fc pensent que « le Ministre du Travail doit sortir de sa position passive ambiguë qui ne milite nullement en faveur d’un retour à l’équilibre semble plutôt aller dans le sens de la fragilisation de notre centrale syndicale, et cela pour des raisons soupçonnables. » a fait savoir Cheikh Diop, secrétaire général du syndicat.

Pour rappel, l’essentiel des revendications des travailleurs organisés au sein de la Cnts/Fc, tournent autour de l’arrêt de la violation systématique des libertés syndicales, l’exigence de la reprise des négociations avec le patronat et d’une contre-proposition sur les indemnités de logement et de décès, les primes de risque et de couchage et la retraite complémentaire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Un père de famille accusé de viol sur sa fille aînée

Un père de famille accusé de viol sur sa fille aînée

Condamné à perpétuité, Rene Capin Bassène menace de se suicider

Condamné à perpétuité, Rene Capin Bassène menace de se suicider

ADVERTISEMENT