Présidentielle au Tchad : l'opposition conteste les résultats

Le chef de l'opposition tchadienne affirme avoir déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel du pays pour contester les résultats préliminaires de l'élection présidentielle du 6 mai.

succes-masra-tchad

Sur les réseaux sociaux, Succès Masra a partagé dimanche une copie d'un reçu montrant que les documents avaient été déposés auprès du Conseil. Les résultats préliminaires de l'élection ont montré que le président Mahamat Deby Itno l'avait emporté avec un peu plus de 61 % des voix, et que son dauphin Masra avait obtenu plus de 18,5 % des voix.

Masra, premier ministre du gouvernement de transition du Tchad, avait revendiqué la victoire peu avant l'annonce des résultats et allégué que les résultats de l'élection étaient manipulés. Il n'a pas communiqué publiquement de preuves à l'appui de ses affirmations.

Un expert en droit des droits de l'homme basé au Tchad, Rakimdon Jacques Houitouto, a déclaré à l'Associated Press que si le Conseil constitutionnel jugeait les arguments de M. Masra convaincants, il envisagerait d'annuler les résultats. Il n'a pas été précisé quand le conseil pourrait se prononcer sur cette requête.

Le Tchad a tenu ses élections, longtemps retardées, après trois années de régime militaire. Les analystes s'attendaient à ce que le président sortant l'emporte. Deby Itno, également connu sous le nom de Mahamat Idriss Deby, avait pris le pouvoir après que son père, qui avait passé trois décennies au pouvoir, ait été tué en combattant les rebelles en 2021.

ADVERTISEMENT

Masra, président du parti d'opposition The Transformers, a fui le Tchad en octobre 2022. Le gouvernement militaire de l'époque avait suspendu son parti et six autres dans le cadre d'une répression des manifestations contre la décision de Deby Itno de prolonger son mandat de deux ans. Plus de 60 personnes ont été tuées lors de ces manifestations, que le gouvernement a condamnées en les qualifiant de "tentative de coup d'État".

Un accord conclu à la fin de l'année dernière entre le ministre de la réconciliation du pays et le parti politique de Masra a permis à l'homme politique en exil et à d'autres figures de l'opposition de retourner au Tchad. Il a ensuite été nommé premier ministre.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Kinkéliba : vertus et bienfaits de cette plante africaine

Kinkéliba : vertus et bienfaits de cette plante africaine

Ngor : une bande tombe avec 28 cornets de chanvre indien

Ngor : une bande tombe avec 28 cornets de chanvre indien

Pour vol en réunion : Ibrahim Ngom et Cheikh Fall risquent 5 ans de prison ferme

Pour vol en réunion : Ibrahim Ngom et Cheikh Fall risquent 5 ans de prison ferme

Officiel : Flick nommé nouvel entraîneur du FC Barcelone

Officiel : Flick nommé nouvel entraîneur du FC Barcelone

Senelec Maristes : un vigile meurt en plein service

Senelec Maristes : un vigile meurt en plein service

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Yacine Diop (basketteuse) : j'ai été maraboutée

Yacine Diop (basketteuse) : "j'ai été maraboutée"

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

ADVERTISEMENT