Présidentielles: Bassirou Diomaye Faye, incarnation de l'espoir !

Jeune et ambitieux, le candidat Bassirou Diomaye Faye est né à Ndiaganiao dans la région de Thiès en 1980. Marié et père de famille, Faye est également un passionné d’arts martiaux et de cuisine, avec une préférence pour le plat “Attiéké”. Il tire inspiration de diverses œuvres littéraires, notamment de Cheikh Ahmadou Bamba, Spinoza, et Ameth Guissé.

Bassirou Diomaye Faye

Bassirou Diomaye Faye a étudié à la mission catholique locale et au CEM Ndiaganiao établissement portant le nom de son grand-père, Macor. Il a ainsi poursuit son éducation au lycée Demba Diop de Mbour où il a obtenu son baccalauréat en 2000. Il rejoint l'université Cheikh-Anta-Diop de Dakar où il a été couronné pour son parcours académique par une maîtrise en 2004.

Son cursus s’est alors enrichi par un diplôme de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). Professionnellement, Bassirou s’est distingué en tant qu’inspecteur des impôts. Il a travaillé dans divers services importants, y compris au Centre des professions libérales et à la Brigade des vérifications. Il est chef du bureau des contentieux à la Direction de la législation et de la coopération avant son arrestation.

Il décide alors de s’engager en politique et devient le secrétaire général des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) fondé en 2014 par Ousmane Sonko. En avril 2023, le candidat du parti Pastef-Les Patriotes est arrêté et placé en garde à vue pour “diffusion de fausse nouvelle, outrage à magistrat et diffamation envers un corps constitué”.

Il lui est reproché d'avoir critiqué les magistrats qui ont décidé de juger Ousmane Sonko en appel dans le procès en diffamation opposant le ministre Mame Mbaye Niang à ce dernier. Depuis ce jour, Bassirou Diomaye est entre les mains de la justice et ceux même qu’il soit candidat à la présidentielle de 2024.

Candidature de Bassirou Diomaye Faye

ADVERTISEMENT

En novembre 2023, après l'extrême incertitude sur la possibilité pour Ousmane Sonko d'être candidat à l'élection présidentielle, l’ex parti PASTEF qui a été dissous a désigné Bassirou Diomaye Faye, secrétaire général, comme son candidat à l'élection présidentielle de 2024 et cela en dépit de son incarcération depuis avril 2023. Le 20 janvier 2024, le Conseil constitutionnel sénégalais publie la liste définitive des candidats à l'élection présidentielle et Ousmane Sonko n'y figure pas après de longues et complexes procédures judiciaires .

Toutefois, la candidature de Diomaye Faye est validée car, bien qu'emprisonné, il n'a jamais été jugé. Diomaye devient alors le plus puissant opposant du Sénégal, sur cette base, Cheikh Tidiane Dieye candidat à l'élection présidentielle, se désiste en faveur de Bassirou Diomaye Faye . Il ne sera pas le seul à soutenir ce dernier, parmi eux : Mimi Touré, Birima Mangara ainsi que tant d’autres politiciens.

En mars 2024, un projet de loi voulu par le gouvernement pour apaiser un climat social et politique tendu devrait permettre à Ousmane Sonko et à Bassirou Diomaye Faye de bénéficier d'une amnistie partielle.

Sa proposition pour le Sénégal décliné dans son programme intitulé “Le Projet d’un Sénégal souverain, juste et prospère” s’articule autour de cinq axes: Renouveau institutionnel et engagement africain, Endogénéisation de l’économie et souveraineté alimentaire, Capital humain et qualité de vie, Innovation, technologie et infrastructures durables, et Sécurité nationale et rayonnement international.

Programme de Diomaye Faye

Le candidat à la présidentielle, Bassirou Diomaye Faye, a procédé samedi à la présentation de son programme politique qui tient sur 55 pages. Le candidat de Pastef-Les Patriotes s’est notamment engagé à instaurer le poste de vice-président élu en tandem avec le président de la République et la suppression du poste de premier ministre.

Nous instaurerons le poste de vice-président, élu en tandem avec le Président de la République et supprimerons le poste de premier ministre. Les prérogatives institutionnelles de chacune des deux têtes de l’exécutif seront clairement réparties”, a déclaré Daouda Ngom, président du mouvement des cadres patriotes en procédant à la présentation du programme politique. Un jeune très expérimenté qui compte mettre son savoir-faire à disposition de son parti ainsi que celui de son pays le Sénégal.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT