Une occasion pour l'association des sages femmes d'état du Sénégal d'alerter sur les difficultés auxquelles les femmes enceintes rencontrent pour accéder aux services de santé en cette période d'état d'urgence et de couvre feu .

Joint au téléphone sa présidente Bigue Ba Mbodji estime que c'est une situation qui risque de favoriser encore la mortalité maternelle et néonatale. L'association n'a pas aussi manquer d'étaler les difficultés que les sages femmes font face dans les structures sanitaires liés au déficit d'équipement de protection de produits désinfectants à cela s'ajoute le manque de sage femme faute de recrutement.