Alors que le ministère de la Santé et de l’Action sociale fait face à une hausse drastique des nouveaux cas positifs et graves de Covid-19, le secteur de la santé risque de connaitre des perturbations.

Le Syndicat des médecins pharmaciens et chirurgiens-dentistes (Sames) qui exige l’application du protocole d’accord signé avec le gouvernement en 2014 annonce le dépôt d’un préavis de grève cette semaine. L’annonce a été faite, par le secrétaire général du Sames, Dr Amadou Yéry Camara. «En 2014, nous avons eu un protocole d’accord, et sur ça, il y a eu des points en rapport avec le régime indemnitaire, le logement notamment les parcelles à usage d’habitation, l’indemnité de représentation médicale. Entre temps nous avons eu des agressions notamment en 2020 par rapport au système de gestion des ressources humaines. Nous avons aussi des problèmes comme des jeunes collègues qui sont malades», fait constater Dr Amadou Yéry Camara joint au téléphone.

Pour ce dernier, malgré les promesses de prise en charge pour les médecins en spécialisation et les internes, le problème reste entier. Dr Camara affirme que ces revendications sont inscrites dans un document de plus de 13 pages dans lequel, le Sames avait répertorié tous les problèmes que rencontre le secteur de la santé. Mais, jusque-là, regrette-t-il, aucune solution n’a été trouvée par le gouvernement pour leur amélioration. «On avait résumé les problèmes du secteur dont on espérait que le ministère de la Santé et de l’Action sociale allait faire un effort pour en améliorer la plupart. Malheureusement, pendant toute l’année 2020, nous n’avons pas reçu de convocation de la Fonction publique pour l’étude de ces documents. Nous allons mettre à profit cette première semaine pour finaliser les derniers points et faire le dépôt avant lundi prochain», conclut Dr Amadou Yéry Camara.