Ce que risque la garde rapprochée d'Ousmane Sonko

Le procès sur les violences de Tchicky s’est ouvert hier mardi 15 novembre 2022 au Tribunal de Grande instance de Mbour. À la barre, ont répondu les 5 gardes de Ousmane Sonko, et un individu dénommé Oumar Ndione.

Gardes du corps d'Ousmane Sonko et son chef de protocole ( tenue de couleur verte)

Placés sous mandat de dépôt depuis le 8 novembre dernier, les 5 gardes de corps de Ousmane Sonko ont été jugés hier mardi 15 novembre 2022, avec 3 membres de l’Apr, proches de Mme Fatou Ndione, chargée de mission à la présidence de la République. Les proches du leader du Pastef ont été arrêtés, le 30 octobre dernier, suite à des violences qui avaient entraîné plusieurs blessés lors du passage du «Némékou Tour» à Tchiky, dans la commune de Diass.

Le procureur au TGI de Mbour a requis 2 ans dont 1 an ferme pour les 4 gardes du corps de Ousmane Sonko. Pour le dernier du nom de Modou Diaw, il a demandé qu'il soit relaxé purement et simplement. Pour le sieur Omar Ndione de Tchiky, le procureur a demandé qu'il soit condamné à 1 an dont 6 mois ferme pour coups et blessures...

Face au président du tribunal et au procureur, les mis en cause ont tous balayé d'un revers de main les accusations en plaidant "non coupables". Lamine Diop, Momo Diop, Ibrahima Boye, Limousine et Modou Diaw ont tous déclaré n'avoir jamais quitté le cortège du leader de Pastef lors de l'attaque et que leur mission n'était rien d'autre que de protéger Ousmane Sonko.

Devant la barre, Omar Ndione responsable politique de l'Apr à Tchiky, de répondre à une question du procureur. Qu'est-ce que vous avez dit lorsque Ousmane Sonko était chez Seck Ndour en train de discuter ? "J'ai dit au chauffeur ici c'est pour Macky Sall et ce dernier a répondu Macky Sall n'a que Marième Faye". Le procureur de lui faire comprendre qu'il a tout simplement tort. De son côté, Fatou Ndione a affirmé devant le tribunal qu'elle était absente lors des altercations. Et c'est ainsi que le procureur lui a dit de retourner s'asseoir parce qu'elle n'a rien à voir dans cette affaire.

Ces 5 éléments de la garde rapprochée de Ousmane Sonko ont été écroués à la Maison d’arrêt et de correction de Mbour depuis le 8 octobre en attendant leur procès prévu ce mardi 15 novembre.

ADVERTISEMENT

Ils sont poursuivis pour «coups et blessures volontaires» ayant entraîné une incapacité de travail de 21 jours pour les deux blessés et une de 45 jours pour le troisième blessé. Mais également, le procureur les accuse de «violation de domicile» mais aussi de «destruction de biens appartenant à autrui».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Une commission rogatoire envoyée à Dakar contre Cellou Dalein Diallo

Une commission rogatoire envoyée à Dakar contre Cellou Dalein Diallo

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Ligue 1 : Lamine Camara désigné pépite de la saison

Ligue 1 : Lamine Camara désigné "pépite de la saison"

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour  Diomaye

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour Diomaye

ADVERTISEMENT