Cité Mixta : une mafia du sexe encore démantelée

La Cité Mixta, célèbre pour ses frasques (sexuelles), est encore secouée par le démantèlement d'une mafia de sexe par la brigade des mœurs.

Proxenetisme-prostitution-un-reseau-demantelé au centre Ginddi

Un réseau de prostitution clandestine a été démantelé à la Cité Mixta par la police qui y a effectué une descente suite à un renseignement anonyme. Sur place, informe WalfQuotidien, des filles, à l’accoutrement osé, sont trouvées en train d’intercepter les passants, leur proposant des parties de jambes en l’air. Au nombre de 12, elles seront toutes embarquées.

Il s’agit des nommées : M. F. Wade, mécanicienne âgée de 22 ans et domiciliée à Mermoz, R. Diakhaté, 20 ans, couturière à Rufisque, B. Mar, 18 ans, commerçant habitant près du Lac Rose, A. SY, 20 ans, restauratrice à Rufisque, N. Dieng, 18 ans et coiffeuse aux Parcelles assainies, N. C. Dione, âgée de 25 ans, est étudiante et réside à Ouakam, D. Ndiaye, 18 ans, sans profession, habite à Grand-Yoff, Nd. R. Ndiaye, âgée de 18 ans, loge à la Cité Mixta, de même que A. Diallo, 20 ans.

Âgée de 20 ans, A. D. Ngom habite Pikine, et la dernière et plus âgée, A. Diédhiou, 27 ans, est sans profession et est domiciliée à la Cité Soprim. Sommées d’expliquer leur présence, les mises en causes ont nié toute activité liée à la prostitution et tenté de se rebeller. Elles seront embarquées par les limiers puis conduites dans les locaux de la police où elles ont été placées en garde-à-vue avant d’être déférées au terme de l’enquête au Parquet pour non inscription au fichier sanitaire, racolage et outrage à agent.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT