Mort du pêcheur Lamine Niang : le corps retrouvé avec de graves blessures

C’est avec de graves blessures sur le visage que le corps sans vie du jeune Lamine Niang a été retrouvé, ce vendredi selon le Quotidien, sur la plage du village de Khondio, situé à Mboro-sur-mer, aussi appelé Mboro Ndeund-Kat.

image d'illustration

A présent, c’est le calme plat dans cette localité où, depuis plusieurs jours, après les affrontements du dimanche 2 avril dernier, les pirogues sont restées à quai. Une situation d’autant plus difficile que les habitants de ce village traditionnel lébou vivent de la pêche. Tristesse et consternation se sont emparées de la maison du sieur Sidate Tall, propriétaire de la pirogue qui a été renversée lors de la bataille rangée, par ailleurs tuteur du jeune pêcheur Lamine Niang tué au cours des affrontements. Ce chef de famille est absent du village pour les besoins de l’autopsie du corps de la victime.

Imam de la mosquée du coin, Saliou Sow, un ancien pêcheur, voisin à la maison mortuaire, revient sur le film du drame : « Les pêcheurs de Cayar, à bord d’une énorme embarcation de 30 mètres, ont trouvé les garçons mborois dans une pirogue moyenne de six mètres, pour ensuite les heurter. C’est d’ailleurs dans ces conditions que le jeune Lamine Niang a disparu suite au renversement de la pirogue à bord de laquelle il se trouvait avec un petit nombre de jeunes pêcheurs ».

Un différend entre pêcheurs de Cayar et de Mboro qui a « terni l’image du secteur de la pêche », s’offusquent de nombreux pêcheurs artisanaux. Ils condamnent fermement ces « actes de violence, barbares, qui n’honorent pas la pêche». Et beaucoup de pêcheurs à Mboro pensent qu’entre Sénégalais : « il ne devrait pas exister de limites sur les côtes sénégalaises ».

En tout état de cause, de part et d’autre, les sages des communautés antagonistes informent poursuivre les médiations pour instaurer une « paix durable ». Mais surtout de remarquer : « Nos autorités parlent de paix, mais faudrait-il au préalable résoudre ce problème définitivement ». La population de Mboro appelle à la paix et souhaiterait qu’« on laisse nos pirogues s’adonner tranquillement à leurs activités en mer».

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5  ans après, OTD commémoré

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5 ans après, OTD commémoré

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté  à Dakar

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté à Dakar

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Un maire déféré pour falsification de documents administratifs et...

Un "maire" déféré pour falsification de documents administratifs et...

Les clients boudent les hôtels : le Juub Jubbal Jubbanti fait peur

Les clients boudent les hôtels : le "Juub Jubbal Jubbanti" fait peur

L'Argentine remporte sa 16e Copa dans une soirée chaotique

L'Argentine remporte sa 16e Copa dans une soirée chaotique

Imam expulsé de la France : la DIC n'a décelé aucune radicalisation

Imam expulsé de la France : la DIC n'a décelé aucune "radicalisation"

La Roja sacrée championne d’Europe

La Roja sacrée championne d’Europe