Rebondissement dans l’affaire Idrissa Goudiaby

Les enquêteurs ont bouclé l'affaire du jeune Idrissa Goudiaby tué par balle à Ziguinchor lors de la manifestation de Yewwi.

Idrissa Goudiabypng

L'enquête sur la mort du jeune Goudiaby est bouclé. Les enquêteurs ont remis leur rapport au procureur de Ziguinchor. Et, la famille de Idrissa Goudiaby, qui s’attend surement que justice soit rendue à son enfant, peut d’ores et déjà déchanter. Car, l’orientation de l’enquête n’est pas pour chercher un coupable.

En effet, selon les informations de Les Echos, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Ziguinchor a ouvert une information et a confié le dossier au juge d’instruction de Ziguinchor. Seulement, dans son réquisitoire introductif, le chef du Parquet n’a visé aucune disposition du code pénal.

Aucune infraction n’est visée. En ne visant aucune infraction pénale et en indexant personne, le chef du Parquet de Ziguinchor limite les investigations du juge d’instruction, mais épargne également les supposés responsables de la mort du défunt taximan, notamment les gendarmes qui ont été indexés par la partie civile et les témoins.

Est-ce la volonté du procureur de protéger ses hommes ? Cela y ressemble fort. Car, il est de notoriété qu’un rapport d’autopsie a été remis au procureur, dans lequel les experts ont conclu clairement à une mort par balle.

Pourquoi alors le juge d’instruction devrait-il encore rechercher des précisions sur les causes du décès, déjà connues ? Selon nos sources le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Ziguinchor n’a visé que des dispositions du code pénal relatives à l’enquête préliminaire.

Aucun membre des forces de l’’ordre auditionné

Il y a pire, car, toujours dans cette procédure, l’enquête préliminaire n’a pas été exhaustive. Il nous revient que lors de l’enquête, les agents enquêteurs n’ont entendu que la partie civile, les témoins, les médecins, et c’est tout.

Quid des gendarmes qui ont été sur le terrain et sur le théâtre du drame ? Ces derniers, nous souffle-t-on, n’ont pas été entendus. Du coup, aussi bien devant les enquêteurs que devant le procureur, ils ont été écartés de la procédure.

Pourtant, une douille a été retrouvée près du corps et mieux l’autopsie a révélé que le taximan a été tué par balle. Autant d’éléments qui devraient permettre au Parquet de demander au juge d’instruction de chercher qui a tué Idrissa Goudiaby.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire