Thiès : un policier tué à coups de brique par un 'drogué'

Un policier agent de la BMS, Moustapha Samb, alias Amdy, âgé d’environ 55 ans, a été sauvagement tué par un jeune 'drogué'

Meurtre

Horreur à Thiès. Un agent de la Bms a été victime d’une agression brutale alors qu’il tentait de stopper un voleur de batterie de voiture près de la mairie de la ville de Thiès. La scène, d’une violence inouïe, s’est déroulée sous le regard d’une foule de témoins.

Le présumé meurtrier, pris en flagrant délit, n’a pas hésité à asséner, avec une rare violence, plusieurs coups de brique à la victime, qui se retrouvera par la suite dans le coma plusieurs jours durant, avant de succomber, malheureusement, à ses blessures. Il a été inhumé à Touba-La-Pieuse. Le présumé meurtrier, demeurant à Pout, a tôt été appréhendé par la police grâce à la vigilance des témoins et aux efforts déployés par les enquêteurs.

Il passe aux aveux

Le présumé meurtrier a reconnu avoir administré de coups mortels à Amdy Samb. Geste qu'il a regretté, tout en sollicitant la clémence de la justice. L'ancien étudiant a déclaré qu'il a agi sous le coup de la colère, lors de son premier interrogatoire, avant de changer de version. "Je suis un consommateur de drogue et d'alcool depuis 2018. Je suis actuellement sous le coup des esprits maléfiques qui contrôlent tous mes actes", a-t-il tenté de justifier son acte sur procès-verbal.

Entendu à titre de témoin, le père du présumé meurtrier, A. Sall, a déclaré que son fils ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. Selon lui, cet ancien étudiant à l'UVS avait pris un Wird et faisait des incantations.

ADVERTISEMENT

Les Forces de l’ordre se sont mobilisées en masse pour soutenir la famille de la victime pendant cette tragédie, et ont participé à l’inhumation à la ville sainte, en présence d’une foule attristée par la perte d’un homme respecté dans la communauté. Un événement tragique qui remet sur le tapis la question de l’insécurité grandissante à Thiès.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT