Alors que l’on n’a pas encore fini de parler de la mafia démantelée par la Sûreté urbaine (SU) de Dakar au Centre de contrôle technique des véhicules automobiles (CCTVA), un autre gros scandale secoue la boîte. Selon Libération, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye a servi une mise en demeure au Bureau Véritas. Ce, à la suite de plusieurs manquements liés au non-paiement des redevances d’exploitation concernant les années 2019 et 2020, l’absence de production des états financiers, la légende de Dakar 2. Véritas n’a pas respecté tous ses engagements qu’il avait pris. Les redevances estimées à des milliards FCFA n’ont pas été versées à l’Etat du Sénégal. Mansour Faye n’exclut pas de « déchirer » la convention du 1er février 2011, les ouvrages dudit contrôle et de ses avenants.