Discrimination raciale dans le foot : 280 000 commentaires insultants masqués

La FIFA commémore la Journée Internationale pour l’Élimination de la Discrimination Raciale. En amont de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, l’instance dirigeante du foot mondial s’est associée à la FIFPRO – l’organisme représentatif des footballeurs professionnels au niveau mondial – afin de s’attaquer à toutes les formes de violence en ligne.

Le racisme dans le Football (illustration).

La FIFA et la FIFPRO ont proposé un Service de Protection pour les Réseaux Sociaux (SPRS) à l’occasion de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022. Plus de 280 000 commentaires insultants ont été masqués et près de 20 000 ont fait l’objet d'un signalement grâce au SPRS; Le SRPS sera disponible pour les équipes et les joueuses de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie & Nouvelle-Zélande 2023.

Les organisateurs de la Journée Internationale pour l’Élimination de la Discrimination Raciale (https://apo-opa.info/3n8lajU) ont choisi de mettre l’accent cette année sur l’urgence de la lutte contre le racisme et les discriminations raciales, 75 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Le texte stipule que chaque être humain peut prétendre à des droits et des libertés, sans distinction d’origine ou de couleur de peau, entre autres. Malheureusement, de nombreuses personnes à travers le monde continuent de subir les conséquences désastreuses du racisme.

Le 18 juin 2022, à l'occasion de la Journée Internationale de Lutte contre les Discours de Haine, la FIFA a publié les conclusions d'une étude indépendante (https://apo-opa.info/3yUV7PF) sur le nombre d’insultes en ligne adressées aux joueurs engagés dans de grandes compétitions internationales. En 2021 et 2022, plus de la moitié de ces footballeurs ont été la cible d’insultes en ligne. Trente-huit pour cent de ces messages pouvaient être considérés comme racistes.

En amont de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, la FIFA s’est associée à la FIFPRO– l’organisme représentatif des footballeurs professionnels au niveau mondial – afin de s’attaquer à toutes les formes de violence en ligne. Dans le cadre de la campagne de lutte contre les discriminations #NoDiscrimination (https://apo-opa.info/3n1ix34), les joueurs et les équipes ont pu bénéficier d’un Service de Protection pour les Réseaux Sociaux (SRPS) (https://apo-opa.info/3FIn6pv) conçu pour limiter les manifestations de haine en ligne.

Pendant la Coupe du Monde, ce service a passé au crible plus de 20 millions de messages, de réponses et de mentions publiés sur les cinq principales plateformes (Facebook, Instagram, TikTok, Twitter et YouTube). Au terme de d’un processus de vérification en deux étapes - par une intelligence artificielle (AI) et par un humain -, 19 636 messages ont été considérés comme insultants.

Ils ont fait l’objet d’un signalement auprès de l’opérateur de la plateforme en question, ainsi que d'une demande de mise en place des mesures appropriées. Dans leur grande majorité, ces messages ont été effacés. En outre, les équipes et les joueurs se sont vu proposer un outil de modération automatique des messages insultants et haineux. Cette fois, 286 895 messages ont été masqués avant même que les destinataires ou leurs abonnés n’en prennent connaissance.

L'ancien joueur Willian a également évoqué l'importance de lutter contre les abus en ligne. "Quand j'étais au Brésil il y a un an, je souffrais beaucoup et ma famille souffrait beaucoup parce que les gens ont commencé à nous attaquer sur les réseaux sociaux", raconte l'ailier, qui faisait partie de la Seleçao en 2014 et 2018. "C'est pourquoi je me tiens maintenant avec la FIFA pour voir si vous pouvez arrêter ce genre de choses", ajoute-t-il.

Au cours des prochaines semaines, la FIFA et la FIFPRO publieront un rapport complet sur les insultes en ligne constatées pendant la Coupe du Monde 2022. Le SPRS sera également proposé aux équipes et aux joueuses de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie & Nouvelle-Zélande 2023™, pendant que la FIFA, de son côté, continuera de dialoguer avec les différentes plateformes afin de leur demander de limiter la visibilité de tels messages.

L’engagement de la FIFA dans la lutte contre la discrimination va cependant bien au-delà des frontières d’Internet. Aux côtés du réseau Fare, une organisation spécialisée dans la lutte contre les discriminations dans le football, la FIFA a lancé son propre système de surveillance anti discrimination en 2015.

Toujours en place aujourd'hui, ce système est supervisé par un ancien militant qui, il y a 30 ans, s’est retrouvé entouré de supporters proférant des invectives à caractère raciste. Il s’est alors trouvé face à un choix : se consacrer à un autre loisir ou changer les choses. Il a opté pour la seconde solution.

Ces derniers mois, la FIFA a engagé un nouveau membre de l'équipe des droits de l'homme et de la lutte contre la discrimination pour superviser le développement d'une stratégie de collaboration avec les associations membres de la FIFA. L'objectif est de mettre en place des mesures éducatives et préventives bien avant le début d'un tournoi, avec des projets pilotes actuellement en cours avec la Fédération Mexicaine de Football, mais aussi au Brésil.

Directeur Exécutif du Fare, Piara Powar explique : "Nous voulons aider à créer une culture du football très inclusive, à laquelle chacun ait le sentiment d'appartenir. Il ne s'agit pas de faire le ménage dans le football, mais de respecter les différentes cultures qui le composent et de souligner son pouvoir fédérateur."

La campagne #NoDiscrimination la FIFA (https://apo-opa.info/3n95Pzv) a été lancée pendant la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022. En plus du SPRS, les capitaines des équipes participantes à la Coupe du Monde de la FIFA ont demandé aux supporters de les aider à mettre un terme à la discrimination dans le football.

La campagne s'appuie sur la sensibilisation, l’éducation et l’action. Une nouvelle campagne a été organisée durant la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2022™ au Maroc en début d’année, avec le soutien des équipes participantes.

À ce jour, la campagne a touché des téléspectateurs du monde entier, des supporters dans les stades et plusieurs millions de personnes de plus en ligne. De nombreux contenus sont disponibles : des films de sensibilisation aux outils pour mieux comprendre vos propres biais, en passant par des ressources pour aborder le sujet avec vos enfants ou devenir un allié.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La plus belle fille du Sénégal étudie les Sciences criminelles

La plus belle fille du Sénégal étudie les Sciences criminelles

Aéroports, gares, entreprises...: une panne géante de Microsoft paralyse le monde

Aéroports, gares, entreprises...: une panne géante de Microsoft paralyse le monde

Mame Gor Ngom, nouveau patron de la communication du Gouvernement

Mame Gor Ngom, nouveau patron de la communication du Gouvernement

Direction Générale des Élections: Thiendella Fall viré

Direction Générale des Élections: Thiendella Fall viré

France : un Sénégalais abattu après avoir poignardé un policier

France : un Sénégalais abattu après avoir poignardé un policier

Un nouveau scandale à La Poste : 34 millions FCFA volés

Un nouveau scandale à La Poste : 34 millions FCFA volés

Classement FIFA : le Sénégal recule

Classement FIFA : le Sénégal recule

Un gros scandale secoue le CAMES

Un gros scandale secoue le CAMES

Joe Biden positif au Covid

Joe Biden positif au Covid