Habib Diallo retrouve du poil de la bête

Habib Diallo, l’attaquant sénégalais du RC Strasbourg, a donné plus de vigueur à la compétition des attaquants en équipe nationale et en club en marquant un doublé lors de son match contre Lorient, 4-0, pour la 12e journée de Ligue 1.

Habib Diallo

Habib Diallo, l’attaquant sénégalais du RC Strasbourg, a donné plus de vigueur à la compétition des attaquants en équipe nationale et en club en marquant un doublé lors de son match contre Lorient, 4-0, pour la 12e journée de Ligue 1.

ADVERTISEMENT

Titularisé dimanche en l’absence de son coéquipier Kevin Gameiro, qui est blessé selon le club, Diallo a joué un rôle décisif, permettant à son coéquipier Ludovic Ajorque d’ouvrir le score à la 28e minute.

Il a ensuite marqué deux buts et devient le meilleur buteur de son club, avec six réalisations. Habib Diallo met ainsi la pression sur son entraîneur Julien Stéphan, qui ne fait pas encore de lui un titulaire indiscutable.

Sa performance a été saluée par le public du RC Strasbourg qui lui a réservé une standing ovation lors de sa sortie à la 84e minute, au stade de la Meinau, selon le compte rendu donné du match par le quotidien L’Equipe dans son édition du lundi.

Le journal français l’a sélectionné pour son équipe type de la 12e journée de Ligue 1 française. En sélection nationale, où Aliou Cissé a régulièrement fait appel à lui, il se signale au bon moment. L’attaquant du RC Strasbourg et des Lions du Sénégal n’a pas été titularisé en équipe nationale depuis le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Lors de la double rencontre avec la Namibie (3-1) et (4-1) en octobre dernier, Cissé a entamé les matchs avec Famara Diédhiou, qui remplaçait le titulaire du poste, Boulaye Dia.

Auteur de quatre buts dont un triplé lors du match joué à l’Orlando Stadium de Soweto, Diédhiou a donné entière satisfaction au sélectionneur national. Ce dernier n’avait pas fait jouer Habib Diallo lors de ces deux rencontres. Il avait préféré donner ses premières minutes au jeune attaquant Bamba Dieng, de l’OM.

Diallo se fait remarquer au bon moment, à deux mois de la Coupe d’Afrique des nations (9 janvier-6 février 2022) et à quatre jours de la publication (vendredi 5 novembre) de la liste des joueurs sélectionnés pour les matchs contre le Togo et le Congo.

Déjà qualifiée aux barrages de la Coupe du monde 2022, l’équipe du Sénégal pourrait faire des essais de joueurs et de combinaisons en perspective de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, selon certains observateurs.

En attendant, pour les matchs de ce mois, Aliou Cissé devrait pouvoir compter sur tous les attaquants puisque Boulaye Dia, qui a déclaré forfait en octobre à cause d’une blessure, a retrouvé la compétition et a d’ailleurs marqué son premier but contre Villareal (Espagne), le 26 octobre dernier, contre Cadiz, pour la 11e journée de la Liga.

Avec APS

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria :'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria :'il ne dit pas la vérité'

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

Monnaie électronique : 131 millions dans l'UEMOA, dont 22 millions recensés au Sénégal

Monnaie électronique : 131 millions dans l'UEMOA, dont 22 millions recensés au Sénégal

Paiements numériques au Sénégal : 17 milliards FCFA en 2021

Paiements numériques au Sénégal : 17 milliards FCFA en 2021

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

ADVERTISEMENT