Paris chute à San Siro, l’Atletico cartonne, City et Leipzig en 8es…

La 4e journée de la Ligue des champions 2023-2024 s’est clôturée, mardi 7 novembre, avec huit matches disputés. L’Atletico de Madrid, emmené par un grand Antoine Griezmann, n’a pas fait de détails face au Celtic Glasgow alors que Manchester City et Leipzig ont assuré leur qualification en huitièmes de finale. Dans le groupe du PSG et celui du Barça, tout est relancé. On vous résume la soirée.

Olivier Giroud

Le PSG a subi la loi de l’AC Milan à San Siro (2-1), mardi 7 novembre, et a perdu la tête du groupe F lors de cette quatrième journée de la Ligue des champions. Milan Skriniar avait pourtant ouvert le score pour les Parisiens (0-1, 9’) avant que Rafael Leao (1-1, 12’) puis Olivier Giroud en seconde période (2-1, 50’) ne renversent la situation. Un résultat qui fait les affaires de Dortmund, vainqueur de Newcastle (2-0), qui prend les rênes de la poule grâce Nicklas Füllkrug et Julian Brandt. On vous résume ce qu’il s’est passé en Ligue des champions dans les trois autres groupes.

ADVERTISEMENT

Manchester City et Leipzig qualifiés

Dans le groupe G, Manchester City n’a fait qu’une bouchée des Young Boys Berne en s’imposant 3-0 à l’Etihad Stadium. Erling Haaland a d’abord ouvert le score sur penalty après une faute sur Mateus Nunes (1-0, 23’). Condamnés à défendre, les Suisses ont de nouveau craqué avant la pause sur une frappe croisée du pied gauche de Phil Foden (2-0, 45’+1).

Les Citizens mettaient fin au suspense dès le retour des vestiaires, de nouveau par Haaland, pour le quatrième but dans la compétition du Norvégien (3-0, 51’). L’expulsion de Lauper à la 53e minute ne faisait que prolonger le cauchemar de Berne. City faisait ensuite tourner son effectif pour gérer la fin de rencontre. Avec cette quatrième victoire en autant de rencontres, les hommes de Pep Guardiola sont déjà qualifiés pour les huitièmes de finale.

Une qualification qu’est également allé chercher Leipzig. Les Allemands n’ont pas mis beaucoup de temps pour se mettre sur de bons rails contre l’Étoile Rouge Belgrade. Dès la 8e minute, Xavi Simons a traversé le terrain sur le côté gauche pour ensuite enrouler une frappe parfaite (0-1). Leipzig n’a pas laissé respirer son adversaire dans le premier acte sans toutefois réussir à faire le break. C’est même Osman Bukari, pour Belgrade, qui passait tout près d’égaliser après s’être joué de Mohamed Simakan (45’). Le but de Lois Openda à un quart d’heure du terme (0-2, 77’) soulageait Leipzig mais la réduction de l’écart des Serbes sur un contre son camp de Benjamin Henrichs (1-2, 81’) relançait la fin de partie sans toutefois que le tableau d’affichage ne bouge.

ADVERTISEMENT

L’Atletico passe un set au Celtic, succès important pour la Lazio

L’Atletico de Madrid n’a pas fait de détails dans le groupe E face au Celtic Glasgow en s’imposant 6-0. Antoine Griezmann a notamment été en grande forme en inscrivant un doublé (6’, 60’) dont un deuxième but de toute beauté. Réduit à dix dès la 23e minute, le Celtic a vécu une soirée cauchemardesque et a coulé sur des réalisations d’Alvaro Morata (45’+3, 76’), Samuel Lino (66’) et Saul Niguez (85’). Une victoire qui maintient les Colchoneros en tête du groupe avec huit points.

De son côté, la Lazio Rome a peiné pour prendre le dessus sur le Feyenoord Rotterdam mais a pu compter sur son buteur providentiel Ciro Immobile. L’Italien a dribblé le gardien néerlandais juste avant la mi-temps sur un service de Felipe Anderson (1-0, 45’) pour conclure une première période brouillonne des Romains. La deuxième mi-temps a également été difficile pour les Italiens mais ceux-ci ont su résister aux assauts adverses pour empocher trois points précieux. Les voilà désormais deuxièmes du groupe avec 7 unités, soit une de plus que Feyenoord, doublé au classement.

Barcelone loupe la qualification, un groupe E relancé

Le FC Barcelone avait l’occasion de valider sa qualification sur la pelouse du Shakhtar Donetsk en ramenant au moins un point de son déplacement à Hambourg. Mais les Catalans se sont pris les pieds dans le tapis et se sont inclinés face aux Ukrainiens sur une magnifique tête de Sikan dans le petit filet (1-0, 40’). Les joueurs de Xavi ont poussé en seconde période mais n’ont jamais su faire trembler les filets adverses malgré un Lamine Yamal remuant.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT