Interpellé sur les modalités, il explique : "Les promoteurs qui sont prêts et qui peuvent venir régulariser les combats qu’ils avaient montés au niveau du bureau du CNG, ils seront autorisés avec l’accompagnement du CNG, à organiser leurs combats, à partir du 1 mars, à huis clos, avec le respect des mesures sanitaires".