Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

Nouvelles révélations effroyables dans l'affaire Baidy Amar décédé par overdose dans un appartement situé au 7e étage de l'immeuble "Cristal" sis au Plateau au 74e Avenue à la Rue Amadou Assane Ndoye.

baidy amar

La mort par overdose de Baidy Amar, fils du défunt homme d'affaires Ahmeth Amar, commence à livrer ses secrets. D'après l'autopsie, il est décédé suite à un "arrêt cardiorespiratoire probablement dû à une intoxication par excès de dose inhalée" et le test effectué après une prise de sang est positif à la drogue.

Le soir du drame, les policiers alertés débarquent dans l'appartement. Au moment des faits, relate Libé, il se trouvait avec sa copine algérienne Malak Haadia mais aussi avec d'autres amis. Une fois sur place, les enquêteurs ont constaté que la porte de l'appartement était verrouillée par un système de sécurité combinant un code et des empreintes.

Avec la collaboration du propriétaire de l'immeuble, il a été fait appel à un serrurier qui a ouvert la porte en présence d'un membre de la famille de la victime. L'appartement est composé de trois chambres, d'un salon et d'une cuisine. Un désordre a été noté dans toutes les chambres ainsi qu'au niveau du salon où il a été trouvé plusieurs bouteilles de boissons alcoolisées.

Un sachet de la cocaïne a été découvert dans une des chambres. Des résidus de la même poudre ont été également trouvés dans la chambre à coucher de la victime. Il a été noté que la pièce était dans un désordre total, en plus d'être mouillé. Un coffre-fort a été également trouvé dans une armoire mais le code donné par Zakaria Fall, se disant ami du défunt, était erroné.

Le policiers ont aussi trouvé dans une chambre un sac de couleur noir appartenant à Hadia. Il contenait une importante somme d'argent en CFA et en Euros. Au sous-sol, un véhicule de marque Rolls-Royce, de couleur noire était garé. Il s'agit du véhicule à bord duquel la victime et ses amis avait quitté, le même soir, Saly pour venir à Dakar.

ADVERTISEMENT

Il a été constaté dans ce véhicule des traces de cocaine et de l'alcool. Les nommés Z. F. - suspecté d'avoir vendu la drogue à Baidy Amar - J. F. A. S. ont été placés en garde à vue. Quand le groupe avait quitté Saly, Baidy Amar qui avait consommé de la drogue, était déjà très fatigué.

17 millions FCFA volés à Baidy Amar

Mais, au lieu de penser saisir un médecin, les mis en cause se sont empressé de lui vider les poches. Une fille basée à Saly, et activement recherchée, a dépouillé Baidy Amar de 17 millions FCFA. Et tout laisse croire que l'argent trouvé dans le sac de Malak Hadia Diari (copine algérienne du défunt) a été pris à Baidy Amar qui avait hérité d'une somme colossale après le décès de son père, le milliardaire Ahmet Amar.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT