Bassirou Dimaye Faye et Hannibal extraits de leur cellule

Bassirou Diomaye Faye et Hannibal Djim ont été extraits de cellule, ce 02 mai 2023, pour leur audition.

Bassirou Diomaye Faye

Le secrétaire général du parti Pastef/ Les Patriote devait être entendu sur le fond du dossier. Il a ainsi été auditionné par le juge d’instruction du troisième cabinet. Une demande de mise en liberté provisoire a été introduite par les avocats au terme de l’entrevue. Bassirou Diomaye Faye est en détention depuis le 18 avril dernier.

Il est poursuivi pour diffamation à l’encontre d’un corps constitué, outrage à magistrat et actes de nature à compromettre la paix publique.

Bassirou Diomaye Faye, secrétaire général de Pastef, a été arrêté devant son bureau à la DGID, ce vendredi 14 avril dans la nuit. Il a été interpellé vers 22 heures sans mandat d'arrêt ni mandat de conduite.

Les policiers ont effectué une descente inopinée au domicile du sieur Faye à Dakar, ce vendredi 14 avril 2023 ainsi qu'à son bureau.

Le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko, s'est fendu d'une déclaration postée sur les réseaux sociaux pour dénoncer l'arrestation « arbitraire » de son proche collaborateur à qui on reprocherait « sa dernière publication Facebook sur le comportement de certains magistrats. », il s'agit d'un texte dénonciateur intitulé « La clochardisation continue ».

ADVERTISEMENT

Inculpé et mis sous mandat de dépôt, dans le cadre de l’instruction de l’affaire dite «Forces spéciales», Mouhamed Samba Djim dit "Hannibal" a été extrait de prison pour être interrogé dans le fond du dossier par le juge d'instruction du 2e cabinet. Après son audition, ce membre de Pastef est retourné en cellule. Mais Maitre Moussa Sarr va déposer, dès aujourd’hui, une demande de mise en liberté provisoire pour son client, a-t-il annoncé

Mouhamed Samba Djim dit ‘’Hannibal’’ est poursuivi avec Kopar Express et X des chefs de financement d’activités de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles politiques graves, complot contre l’autorité de l’État, actes de nature à occasionner des troubles politiques graves et à compromettre la sécurité publique (articles 72 et suivants, 80 et s. 279 et s.du Code pénal et 139 du Code de procédure pénale).

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT