Pourquoi Ousmane Sonko a voulu retourner en prison

Le leader du parti Pastef Les Patriotes, Ousmane Sonko, transféré lundi soir du Cap Manuel, voulait coute que coute retourner en prison. En voici les raisons cachées.

Ousmane-Sonko-redevient-éligible

Ousmane Sonko, qui était hospitalisé au pavillon spécial de l’hôpital Principal, a été transféré au niveau de la prison de Cap Manuel. Il aurait exigé d’être ramené à la prison, ceci, « malgré son état de Santé critique ». Dans sa parution du jour, SourceA donne les raisons pour lesquelles le maire de Ziguinchor voulait retourner en prison.

D'après les informations, le leader de l'ex-Pastef espérait que ce faisant, il aurait la possibilité de recevoir plus de visites vu que celles-ci ont été limitées par le Doyen des juges. Le juge du 1er cabinet avait tellement pris de restrictions que seuls ses deux épouses et son chef de protocole avaient la possibilité de le voir au Pavillon spécial de l'hôpital Principal de Dakar. Une situation qui va peut-être changer à la prison du Cap du Manuel où il pourra recevoir ses visites sans restriction.

Polémique sur son transfèrement

Dans un communiqué, Me Ciré Clédor Ly, membre du Collectif de la Défense du leader de Pastef Ousmane Sonko, révèle que l’administration pénitentiaire et les autorités, qui "parasitent la détention de son client", ont « enlevé nuitamment » Ousmane Sonko de la salle de réanimations, sans avertir, ni informer les avocats, le médecin traitant ainsi que son médecin personnel. Ce que dément l’Administration pénitentiaire, qui précise que « le détenu Ousmane Sonko est régulièrement sorti de la réanimation sur décision du médecin, conformément à un bon de sortie émis à cet effet ».

Ensuite, ajoute l’Administration pénitentiaire, « son transfert au Cap Manuel résulte également d’une recommandation de son médecin traitant». Pour finir, l’Administration pénitentiaire assure que « les visites du détenu Ousmane Sonko continuent de s’organiser, selon la loi et conformément à sa volonté ».

ADVERTISEMENT

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT