Assemblée Nationale: Le faux député brise le silence

L'affaire du "faux "député a fait couler de l'eau sous le pont depuis Lundi. De son vrai nom Coumba Ndoffène Ndiaye est sorti de son mutisme pour donner sa version.

Coumba Ndoffène Ndiaye

Lors de l'installation de la 14 ème législature, une affaire rocambolesque avait secoué la toile suite à l'irruption d'un faux député dans l'hémicycle. Ce dernier a même pris la parole devant ses "collègues" pour souligner quelques erreurs sur son nom en précisant qu'il y a des hommes qui portent le nom de Coumba et de Adama. Mais, il a été finalement dénoncé par l'opposition puis exfiltré de la salle par les gendarmes.

Le leader du Parti pour le Rassemblement, la Justice, la démocratie et le développement, membre de la conférence des leaders de Yewwi, s’est exprimé au micro de Rfm pour clarifier certaines choses.

"Quand je suis arrivé, j’ai demandé à Mme la secrétaire générale. Je me suis présenté et elle a sorti la liste. Elle m’a dit qu’il y a déjà une Coumba Ndiaye qui est là, mais elle est précédée d’une dame. Maintenant en se basant sur le principe de parité, le suivant doit être un homme. Elle a dit certainement il y a eu confusion. C’est vous Coumba Ndoffène. Alors elle a arrêté le nom Coumba Ndoffène. Elle me dit entrez dans la salle" a relaté le leader du PRJDD.

"Moi je suis un aîné du président Macky Sall"

Coumba Ndoffène Ndiaye est revenu sur son investiture dans la liste des suppléants de la coalition Yewwi Askane Wi. «J’avais déposé mon dossier au moment des investitures. Aussitôt après, j’ai eu échos que j’étais sur la liste de suppléants. Et cette liste-là est devenue la liste titulaire» rapelle l'enseignant dans une université privée de la place.

ADVERTISEMENT

« Et même, on m’a dit qu’ils ont voulu enlever mon nom mais le conseil constitutionnel a refusé. C’est ce qui a motivé ma curiosité pour aller vérifier » confie le " député" exfiltré dès l'installation de la 14 ème législature

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT