[L'avis de l'éditeur] Lente précipitation…

Ils sont nombreux à penser comme Birahim Seck du Forum Civil que le président de la République "doit respecter la cohérence constitutionnelle, en nommant un Premier ministre et se conformer à la nouvelle architecture institutionnelle."

Président Macky Sall

Ce qui ne serait qu'une suite logique de la marche des choses. L'urgence de faire revenir le poste de Premier était signalée depuis le 24 novembre 2021 en Conseil des ministres. La machine a été mise en branle. Ce qui a abouti à l' adoption par l’Assemblée nationale le 10 décembre du projet de loi rétablissant la fonction de Premier ministre. Les explications sont revenues pour renforcer cet nouveau choix. Nous ne sommes plus à l'heure du "fast-track", "Na bar" en wolof, pour justifier la mise à l'écart d'une primature jugée inefficace après la victoire en 2019.

Les éléments de langage sortent pour dire le contraire. « Cette restauration, qui vient ainsi adapter l’organisation du pouvoir exécutif à un nouvel environnement économique et sociopolitique, s’accompagne d’une nécessaire requalification des rapports entre l’exécutif et le législatif, notamment la réintroduction de la responsabilité du gouvernement devant l’Assemblée nationale et le pouvoir de dissolution de celle-ci, dévolu au Président de la République », notait le communiqué du Conseil des ministres annonciateur de la « bonne nouvelle ».

Le « maître des lieux » mettait en exergue « une lourdeur de sa charge » de président de l’Union africaine entamée en janvier 2022. Et il lui serait difficile de s’occuper du Sénégal « au quotidien ». Le constat jure d’avec ses arguments réitérés et répétés comme un leitmotiv par ses partisans.

Le président est toujours là sur le terrain. Il ne se précipite plus en dépit de ses nouvelles « activités africaines ». Plus rien ne presse. Ce pays marche…sur la tête.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Qualif' en 8e : le Sénégal empoche plus de 8 milliards FCFA

Qualif' en 8e : le Sénégal empoche plus de 8 milliards FCFA

Koulibaly et Gana en guerre contre l'Angleterre

Koulibaly et Gana en guerre contre l'Angleterre

Mairie de Dakar : Wardini au cœur d'une nébuleuse de plus de deux milliards FCFA

Mairie de Dakar : Wardini au cœur d'une nébuleuse de plus de deux milliards FCFA

Des histoires de fake…

Des histoires de fake…

Zator Mbaye gruge une dame de 40 millions FCFA

Zator Mbaye gruge une dame de 40 millions FCFA

La carte nationale de presse désormais exigée à partir de ce 1er décembre 2022

La carte nationale de presse désormais exigée à partir de ce 1er décembre 2022

Confrontation Adji Sarr-Ousmane Sonko le 6 décembre

Confrontation Adji Sarr-Ousmane Sonko le 6 décembre

Mort de Fulbert Sambou : ce que révèle le certificat de genre de mort

Mort de Fulbert Sambou : ce que révèle le certificat de genre de mort

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards